Ecrire un roman de science-fiction

Création Bénédicte Coudière

Science-fiction

Je l’avais dit : je vous parlerai bientôt de mon projet de roman. Et bien voilà, nous sommes bientôt. Je vais donc vous en dire plus sur mon projet et son avancement.

Maintenons encore le suspense quelques instants. L’idée de base de cette histoire vient d’un personnage que j’avais inventé il y a quelques années déjà. Il s’agissait d’une jeune femme, armée d’une guitare électrique, qui pouvait utiliser sa musique pour voyager dans la psyché et emmené d’autres esprits avec elle. Ça se manifestait sous la forme d’une transe ou d’une hallucination collective aux conséquences parfois désastreuses : il est bien connu que si l’on meurt dans un rêve, le corps meurt aussi (selon certains principes de séries fantastiques). Petit à petit, l’idée a évoluée. Le personnage aussi. Et l’univers en a pris un sacré coup. De la magie des premiers temps, nous sommes passé à un univers de SF pure et dure, avec ses réseaux dématérialisés, ses instruments futuristes et ses concepts à tendance extrême. Mon héroïne est donc devenue membre du Réseau, sorte de nouvelle architecture d’un net globalisé et globalisant. Et surtout, elle a perdu ses pouvoirs. A la place, elle a une puce greffée dans le cerveau, comme l’intégralité du reste de la population.

Mais ça, ce sont des détails. Des personnages perdus dans un monde trop grand. Je vais vous livrer le pitch de départ. Même s’il est simpliste et qu’il sera sûrement modifié au cours de l’écriture :

La Musique a été supprimé du monde. Personne ne s’en souvient, tout le monde ignore jusqu’à son existence.
Jusqu’à ce que Sharah, jeune femme un peu étrange, se surprenne à imaginer une chose étrange, faite d’harmonie, de notes et d’accords. Bien qu’elle ignore ce que c’est, elle cherche à partager ce savoir, à le comprendre et à l’appréhender.
Sauf que, si la musique a été complètement supprimée de ce monde, c’est qu’il y a une bonne raison…

Mystère mystère donc.

Côté avancement, maintenant.

Prologue : Terminé

Chapitre 1 : Terminé

Chapitre 2 : En cours de réflexion (possibilité de compléter une trop grande élipse temporelle)

Chapitre 3 : Terminé

Chapitre 4 : Terminé

Chapitre 5 : Terminé

Chapitre 6 : EN COURS

Chapitre 7 : Terminé

Cet avancement correspond à 12 000 mots soit 70 000 signes espaces comprises. Une belle avancée donc, en un peu moins de deux mois. Avec un peu de chance, je vais continuer dans cette voie et réussir à boucler le premier jet avant août prochain. Si, d’ici là, je ne suis pas parasitée par des projets de nouvelles. Ce qui me semble plus que probable si on considère que j’en ai 4 en cours rien que depuis une semaine. Mais encore une fois, ceci n’est pas l’objet de ce post. Un autre peut-être..

En attendant, je repars écrire !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s