Anthologie Berceaux, vies et tombeaux – Nouvelle

 

Bien que je n’en ai pas parlé sur ce blog – du fait d’un certain manque de temps et de nombreuses activités parallèles -, j’ai participé à l’appel à textes « Berceaux, vies et tombeaux » des éditions Argemmios. Ma nouvelle, intitulé Le Berceau de Kart-Hadasht, avait été l’une des nouvelles les plus délicates à écrire – avec une certaine uchronie que j’ai écrite ces derniers jours, mais c’est une autre Histoire.

En réalité, je me suis rendue compte que les nouvelles à base historique, ou mythologique, étaient les pires à écrire et à concevoir. Pour moi du moins. La faute, je pense, à ma double formation en histoire et en histoire de l’art. De là nait un certain besoin de faire de l’authentique, d’être tatillonne sur les détails et de coller à une certaine réalité historique des causes et des conséquences (quitte à pousser très loin les raisonnements et à faire des études approfondies des thèmes envisagés).

Avec cette nouvelle, j’ai essayé de faire au mieux, autour du thème de la divinité et des dieux des civilisations du Croissant Fertile (ce qui, niveau géographique, faisait partie des « contraintes »).

Et il faut croire qu’elle a plu ! En effet, Le Berceau de Kart-Hadasht sera au sommaire de l’anthologie Berceaux, vies et tombeaux, aux éditions Argemmios.

Je profite de ce billet pour remercier (encore) mes bêta-lecteurs : que ce soit Elodie en off, ou les grenouilles de Cocyclics.

Dès que j’ai plus de nouvelles, je vous tiendrais au courant !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s